Imprimer la page

LA MEDECINE DU TRAVAIL

LA MEDECINE DU TRAVAIL

1 -Pourquoi :

Dans la vie courante, le travail occupe une place très importante et l’on y consacre une grande partie de son temps. Le travail et les conditions qui y sont liées peuvent donc avoir une influence non négligeable sur la santé. En effet, un travail peut présenter des conditions difficiles et donc des risques plus ou moins grands (ex : utilisation de produits chimiques ou toxiques, utilisations d’engins dangereux,…). Le travailleur exposé à ces risques peut être dans un état de santé incompatible avec les travaux qui lui sont demandés et représenter parfois aussi un danger pour les autres.

L’exposition à ces risques se trouve à l’origine de la création de la Médecine du Travail.

La Médecine du Travail est exclusivement PREVENTIVE et s’exerce dans le milieu du travail. Sont but est d’assurer la protection de la santé des travailleurs et de contribuer à l ‘amélioration de leurs conditions de travail.

2 -Pour qui :

a) Les employeurs :

Tous les employeurs sont tenus de s’affilier à un Service Médical du Travail, même si aucun des travailleurs qu’ils occupent ne doit être soumis aux examens médicaux prévus.

En ce qui concerne la Communauté française, celle-ci est affiliée auprès de l’Association momentanée SPMT – ARISTA.

Cette affiliation concerne autant le secteur administration que le secteur scolaire où ne sont concernés que les établissements scolaires de la Communauté française et assimilés, ce qui exclu les établissements subventionnés libres, communaux et provinciaux.

b) Les travailleurs :

L’Arrêté Royal du 28 mai 2003 en ses articles 30 et suivants impose à l’employeur, qui est représenté par tout fonctionnaire délégué à cet effet et sa ligne hiérarchique, de soumettre obligatoirement aux examens médicaux périodiques et vaccinations certains membres du personnel en fonction des activités qu’ils exercent dans le Ministère.

3 -Il s’agit notamment :

De personnes qui exercent des activités à risque défini. Cette nouvelle notion reprend les risques de maladies professionnelles et l’exposition à des contraintes. Il s’agit de toute activité ou poste de travail pour lesquels les résultats de l’analyse des risques font apparaître :l’existence d’un risque identifiable pour la santé de l’agent dû à l’exposition à un agent chimique, physique ou biologique.Un lien entre l’exposition à des contraintes à caractère ergonomique (écran) ou liées à la pénibilité du travail (manutention) ou liées à un travail monotone et répétitif et un risque identifiable de charge physique ou mentale de travail.Un lien entre l’activité et un risque identifiable de charge psychosociale.

Des personnes qui occupent un poste de vigilance poste qui consiste en une surveillance permanente du fonctionnement d’une installation où un défaut de vigilance lors de cette surveillance peut mettre en danger la santé et la sécurité des autres travailleurs)

Des personnes occupant un poste de sécurité.

Des personnes qui entrent en contact avec des denrées ou des substances alimentaires.

Des personnes handicapées.

Des personnes âgées de moins de 21 ans.

Du personnel féminin, en âge de procréer, dont la fonction pourrait entraîner un risque en cas de grossesse.

L’article 35 de l’Arrêté Royal du 28 mai 2003 précise qu’après une absence de 4 semaines au moins due à une maladie ou à un accident quelconque ou à un accouchement, les personnes visées au paragraphe précédent seront soumises à un examen médical de reprise du travail.

Organisation pratique au ministère de la Communauté française :

4 -Services de Médecine du travail compétents pour la Communauté française

L’Association momentanée S.P.M.T.- ARISTA est placée actuellement sous la coordination du Docteur Ricardo MUNIZ, Médecin-Directeur

(Tél : 02/533.74.11 – Fax 02/538.79.32)

D’autres parts, j’attire votre attention sur la répartition de la prise en charge des différents secteurs de l’administration par l’Association S.P.M.T. – ARISTA.

Il s’agit :

S.P.M.T :

Direction : Docteur Jean MARDAGA, Directeur général : tél 04/344.62.55 fax 04/344.62.61.

Ce service est compétent pour :

L’Administration générale de l’Enseignement et de la Recherche scientifique.

L’Administration générale du Personnel de l’Enseignement.

La Direction générale de l’Aide à la Jeunesse de l’Administration général de l’Aide à la Jeunesse, de la Santé et du Sport (en ce qui concerne les services de l’Aide à la Jeunesse)

Le centre sportif du Sart-Tilman (Administration général de l’Aide à la Jeunesse, de la Santé et du Sport).

Ce service est compétent pour les établissements scolaires et assimilés des provinces de Namur, Liège et Luxembourg ainsi que pour les établissements suivants : Athénée royal de Pont-à-Celles, Athénée royal de Soignies et la Haute Ecole de Mons.

ARISTA :

Direction : Docteur Ricardo MUNIZ, Médecin-Directeur – section médicale.

Tél 02/ 533.74.11 – Fax 02/ 538.79.32

Ce service est compétent pour :

Tous les services relevant du Secrétariat général.

L’Administration générale de la Culture et de l’informatique.

L’Administration générale de l’Infrastructure.

L’Administration générale de l’Aide à la Jeunesse, de la Santé et du Sport à l’exception de la Direction générale de l’Aide à la Jeunesse et Centres Sportifs du Sart-Tilman de la Direction générale du Sport.

Ce service est compétent pour les établissements scolaires et assimilés des provinces de Hainaut, de Brabant wallon et de Bruxelles-Capitale

Rue Royal, 180,  à 1000 Bruxelles ( tél 02/533.74.11 – Fax 02/538.79.32Service Public de Médecine du Travail – Quai Orban, 33-35 à 4020 Liège (tél : 04/344.62.62 Fax : 04/344.62.61)

 

Identification de l'utilisateur

Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:
Identification
Actualités

Pas d'article dans la liste.